Guide pratique de l’épargne

Guide pratique de l’épargne

Savoir épargner est une responsabilité propre à la vie adulte puisqu’il faut prévoir les dépenses récurrentes et imprévisibles. La capacité à faire des économies est particulièrement difficile pour les jeunes au Togo, ayant souvent accès à des petits travails mal payés ou étant étudiants avec très peu d’aide financière des parents.

La plupart des jeunes dans le monde traverse une phase de transition entre la période où ils vivent chez leurs parents et l’évolution progressive vers une émancipation motivée par la poursuite d’études supérieures et le début d’une carrière. Quelle sentiment de liverté que de ressentir ce premier souffle d’indépendance, toutefois, apprendre à gérer ses propres finances ou justement l’absence d’économies n’est pas chose aisée.

Le taux d’épargne en Afrique de l’Ouest est inférieur à 15 % selon la Banque Mondiale. Un des plus bas au monde. Cependant, ce nombre devrait croitre avec l’évolution de l’éducation financière et l’émergence de l’économie numérique qui apporte avec elle de nouveaux outils de gestion de l’argent. A l’instar du compte mobile nouvelle génération Koosmik qui pourrait bien être l’outil d’émancipation que vous recherchez.

Peu importe son âge, si l’on vit en Europe, en Afrique ou ailleurs, dès que l’on dispose d’argent en  poche, on est constamment tenté de le dépenser. Il y a tant de biens et services à disposition autour de soi pour céder à la tentation. Et pourtant, on peut se passer aisément de ces achats la plupart du temps ou les limiter, du moins, au profit de l’épargne. Car l’épargne permet de s’ouvrir à des acquisitions plus durables, à plus forte valeur et c’est aussi la base pour entreprendre des investissements.

Pour tenter de vous apporter quelques clefs vers cette orientation, voici notre guide pratique de l’épargne :

 

  1. Changer la perspective

L’épargne peut, certes, apparaitre comme une perspective difficile quand ses revenus sont très modestes mais ce n’est pas impossible si l’on se fixe un objectif et l’on s’organise autour de celui-ci. Il faut commencer par avoir le bon état d’esprit. La majorité des personnes entrevoit l’épargne dans le mauvais sens.

Voilà l’approche la plus commune :

Revenus – Dépenses = Épargne

Alors qu’une bonne approche serait plutôt :

Revenus – Épargne = Dépense

 

  1. Débuter modestement

« La règle de base : épargner 20 % de ses revenus »

Plus facile à dire qu’à faire ! Nous le concédons. Il se dit communément qu’il n’y a pas de petits profits. Il n’y a pas non plus de petite épargne. Si on se lance en mettant de côté 20% de son revenu disponible de côté, il y a beaucoup de chance que l’on abandonne au bout de quelques mois. Il est bien plus sage de commencer par des montants plus négligeables qui n’impactent pas le quotidien de manière sensible. Une chose en entraînant une autre et à mesure que l’on prend plaisir à voir ses économies accroître, il y a une tendance naturelle à augmenter progressivement les montants épargnés chaque mois.

 

  1. Contextualiser les montants épargnés

Considérons les achats que nous effectuons sans réflexion, comme une sortie entre amis, l’achat d’une nouvelle paire de chaussure, ou même d’une friandise. En contextualisant le montant épargné on se rend compte que 2 000 F par mois c’est l’équivalent d’une sortie entre amis. Par exemple, si on se tient à mettre de côté 200 F par jour, on finit le mois avec 6 000 F. Au bout d’un an, cela représente 72,000 F. Pas si mal, pour un novice de l’épargne !

Matière à réflexion : Et si notre compte mobile, nous permettait de créer un plan d’épargne autonome, où l’on choisit le montant à mettre de côté de manière quotidienne, hebdomadaire, etc. ? Affaire à suivre.

Le taux d’épargne en Afrique de l’Ouest devrait connaître une forte croissance dans les prochaines années avec l’évolution de la culture financière et l’émergence d’applications mobiles dédiées

  1. Tenir un budget

Ce sujet mérite son propre article mais commençons par les bases. Tenir un budget signifie maintenir un suivi de ses revenus, ses dépenses fixes et ensuite allouer le reste pour ses dépenses variables (alimentations, matériaux, loisirs, etc.). L’élément indispensable pour assurer un budget durable est d’être honnête et pragmatique avec soi par rapport à la réalité de ses dépenses. Ensuite, on peut ajuster les montants, progressivement.

 

  1. Se remettre en question

“Est-ce un besoin ou une envie ?”

Sacrifier un peu de plaisir pour une ambition plus large, est signe d’un esprit fort et confiant ! Et, c’est avec un esprit fort que l’on peut atteindre de grandes choses. Pour maîtriser son budget, il faut apprendre à différencier nos besoins de nos envies, et ce, en se posant la question à chaque achat. L’important est d’être conscient de ses dépenses. Cela ne veut pas dire que l’on ne peut jamais se faire plaisir mais généralement, 9 fois sur 10, nous ferions mieux de nous abstenir. Cet exercice de pleine conscience, bien qu’il ne soit pas évident, nous rendra plus fort et serein.

 

Koosmik propose avant tout un outil d’épargne. Le fait de pouvoir visualiser et accéder à son épargne depuis un smartphone facilite sa gestion. L’appli permet le suivi et l’export de ses dépenses, ses paiements de  factures ou encore de ses transferts d’argent avec ses proches. La dimension sécuritaire de l’application permet de se prémunir contre les risques de vol ou de perte. Cela assure également une confidentialité totale par rapport à son épargne que personne d’autre puisse consulter sans votre aval.

Nous avons pour mission de promouvoir une culture d’épargne positive et durable au travers de notre communauté et nous avons cet engagement de continuer à développer de nouvelles fonctionnalités qui vous aideront dans cette démarche.

Certaines sont déjà prévues ; après le lancement, Koosmik offrira des services de pot commun et de tontine pour s’adapter aux mécanismes d’épargne solidaire traditionnels de l’Afrique.

Si vous avez d’autres idées de comment Koosmik pourrait vous aider à épargner pour un meilleur futur, laissez libre cours à vos idées. Nous sommes toujours heureux de vous lire à Bonjour@koosmik.tg

Obtenez l’appli dès aujourd’hui via le Google Play store ou l’App store

Partagez cet article

Emily Cooper

Emily Cooper

Emily a travaillé dans le domaine du cinéma, l'événementiel et la communication à Londres ainsi qu'au Luxembourg. Chez Koosmik, elle gère la communauté ainsi que la communication de la société.

Derniers Articles

Koosmik séduit Las Vegas

Du 8 au 11 janvier dernier s’est tenue l’édition 2019 du CES, salon mondial de l’électronique et de l’innovation à Las Vegas. Sélectionnée pour participer

Les start-up Koosmik et Algoreg s’associent

Koosmik annonce un partenariat avec une autre start-up luxembourgeoise, Algoreg, pour accélérer son développement en Afrique. Et c’est dans l’optique d’accélérer notre développement sur ce