Koosmik lève plus d’1 million d’euros pour déployer sa plateforme de banque mobile en Afrique

Koosmik annonce avoir bouclé une levée supérieure à 1 million d’euros auprès d’investisseurs industriels et privés.

 

Il y a 12 mois, la jeune société fondée par Grégoire Yakan en 2014, lançait son application de banque mobile en phase pilote au Luxembourg. Après avoir pris le temps de valider son modèle économique l’équipe Koosmik entend désormais mobiliser ces fonds pour conduire son déploiement vers le marché à très fort potentiel d’Afrique francophone de l’Ouest (pour en savoir plus lisez: L’Afrique à l’ère du mobile). Et ce, avec une expérience utilisateur éprouvée auprès de plusieurs grands comptes clients et quelques 3,500 utilisateurs.

Premiers pas en Afrique

L’aventure devrait commencer par le Togo. Petit pays de plus de 7 millions d’habitants politiquement stable à l’instar du Luxembourg en Europe, le Togo constitue un excellent point d’entrée et un laboratoire marché dans la sous-région. “Le timing s’y prête car les prérequis se mettent rapidement en place pour l’adoption de nos services par le plus grand nombre », souligne Grégoire Yakan. Koosmik souhaite consolider une première présence locale à Lomé et concentrer ses efforts de manière optimale pour obtenir le plus de traction possible sur les 18 prochains mois.

 

D’ici 2019, les dirigeants de la startup ont l’ambition de s’étendre plus largement sur les pays d’Afrique francophone de l’Ouest. Un espace économique de plus de 85 millions d’habitants, de plus en plus connectés, mais toujours autant exclus du système bancaire. De nombreux partenariats locaux sont déjà à l’étude avec sans doute l’entrée de nouveaux actionnaires locaux à moyen terme.

Pour atteindre tous ces objectifs, les dirigeants ont prévu de renforcer substantiellement les équipes techniques et opérationnelles depuis Luxembourg avec un important calendrier de recrutement sur les 18 prochains mois.

Renforcement des équipes au Luxembourg

Si l’Afrique devient une orientation prioritaire pour Koosmik, le marché européen reste néanmoins stratégique. Koosmik a notamment vocation à toucher la diaspora africaine en ouvrant des couloirs financiers entre les deux continents. Cette présente levée de fonds va également permettre à la startup de finaliser l’obtention d’agréments et de licences auprès du superviseur luxembourgeois. Pour atteindre tous ces objectifs, les dirigeants ont prévu de renforcer substantiellement les équipes techniques et opérationnelles depuis Luxembourg avec un important calendrier de recrutement sur les 18 prochains mois.

Autre signal positif, Koosmik a su rassembler un conseil d’administration de premier ordre qui va permettre au management de bénéficier de beaucoup d’intelligence et d’expérience.

Partagez cet article

Emily Cooper

Emily Cooper

Emily a travaillé dans le domaine du cinéma, l'événementiel et la communication à Londres ainsi qu'au Luxembourg. Chez Koosmik, elle gère la communauté ainsi que la communication de la société.

Derniers Articles

Guide pratique de l’épargne

Guide pratique de l’épargne Savoir épargner est une responsabilité propre à la vie adulte puisqu’il faut prévoir les dépenses récurrentes et imprévisibles. La capacité à