top of page
  • Mariane Bunn

Libérer le potentiel de la gestion de l’eau : le saut numérique de Koosmik au Cameroun


Koosmik et l'équipe What Water tiennent une pancarte devant le château d'eau
© Quelle eau 2024

La technologie numérique a révolutionné d’innombrables secteurs et la gestion de l’eau est en passe de devenir la prochaine frontière. Alors que Koosmik entame un voyage transformateur au Cameroun du 12 au 19 février, aux côtés de son partenaire What Water, nous sommes au seuil d'une nouvelle ère dans la gestion des infrastructures d'eau.


Cette entreprise est plus qu’une simple mise en œuvre de technologie ; c'est la coopération de l'innovation et de l'utilité. Koosmik présente des robinets d'eau intelligents, équipés de jetons RFID, aux communautés du Cameroun. Ces jetons, rechargeables à distance via une plateforme conviviale, marquent un pas en avant vers une utilisation de l’eau accessible et efficace. Le concept est simple mais révolutionnaire : les membres de la communauté peuvent gérer leur consommation d'eau d'un simple clic ou un jeton, apportant ainsi commodité et contrôle dans leur vie quotidienne.


Mais l’innovation ne s’arrête pas à l’interaction avec l’utilisateur. L'incursion de Koosmik dans l'Internet des objets (IoT) fournit une base de données aussi riche que l'eau qu'elle cherche à préserver. Les capteurs installés dans les châteaux d’eau surveilleront en permanence la pression et les niveaux de l’eau, devenant ainsi les gardiens du débit. Ce flux constant de données devient un outil puissant de maintenance prédictive, permettant aux municipalités de passer d'une approche réactive à une approche proactive. La détection des fuites et les anomalies de pression ne seront plus des fardeaux silencieux qui dégénèrent en crises ; ils seront détectables, gérables et, surtout, évitables.


Les données collectées transcendent les simples chiffres ; il raconte une histoire d'utilisation, de conservation et de santé de l'infrastructure. Avec cette initiative, Koosmik met des données exploitables entre les mains des autorités locales, permettant une prise de décision éclairée qui peut prolonger la durée de vie des infrastructures hydrauliques et garantir que l'eau – une ressource trop souvent tenue pour acquise – est gérée avec le respect et la prévoyance qu'elle mérite. mérite.


Pancarte écrite la Communauté de Foubam en partenariat avec What Water a créé ce château d'eau numérisé par Koosmik en 2024. L'eau c'est la vie.
© Quelle eau 2024

La visite de Koosmik au Cameroun, en collaboration avec What Water, est plus qu'un projet ; c'est un projet pilote pour l'avenir. C'est la preuve du pouvoir du partenariat et de la technologie pour relever certains des défis les plus urgents de notre époque. En dotant les communautés d'outils de numérisation, Koosmik ne fournit pas seulement un service ; cela permet une transformation dans la manière dont l’eau est conservée et valorisée.


Une Camerounaise profitant de l'eau après l'inauguration du château d'eau
© Quelle eau 2024

Il s’agit de la numérisation dans sa forme la plus percutante, où chaque goutte de données garantit qu’aucune goutte d’eau n’est gaspillée. 💧

Comentários


bottom of page